Recherche dans le texte

L'acide folique est précieux pour les personnes, même jusqu'à un âge avancé. On a pu ainsi prouver que l'acide folique a une influence positive sur les performances de la mémoire à l'âge de la vieillesse.

Plus de 100'000 personnes souffrent déjà d'Alzheimer ou d'une autre forme de démence en Suisse de nos jours. Les experts estiment que ce nombre va doubler d'ici 2030. La démence vasculaire constitue la forme la plus commune de démence après Alzheimer. L'absence de flux sanguin vers les cellules du cerveau conduit progressivement à une perte de mémoire. Le déclencheur co-responsable de cette carence est l'acide aminé homocystéine qui laisse les artères se calcifier (artériosclérose).

L'acide folique réduit les niveaux d'homocystéine

Des études scientifiques ont démontré que l'on peut réduire les niveaux d'homocystéine et donc également le risque de développer une démence à l'aide de vitamines B6, B12 et d'acide folique. En outre, les personnes qui avaient pris des suppléments d'acide folique ont traité les informations plus rapidement et ont fait état d'une meilleure capacité à se souvenir.

Toujours en combinaison avec la vitamine B12

L'acide folique seul ne fournit pas de protection complète contre la démence, et quiconque veut garder son cerveau en forme devrait certainement prendre de l'acide folique en combinaison avec de la vitamine B12. De nombreux exercices physiques et un entraînement de la mémoire constituent également un aspect important de la prévention de la démence.